Ottmarsheim: partageons demain
Ottmarsheim: partageons demain

8 mai 2014 - 10.30

La manif de Bantzenheim du 26 avril 14 contre le projet d'implantation d'une aire de passage pour les gens du voyage à Bantzenheim...

Où l’on va se rendre compte qu’une bonne vieille Manif peut rapporter gros.

C’est la leçon que nous voulons retenir de cette manifestation bon enfant de ce samedi matin…  Un peu bruyant mais très sympa…

 

Pourquoi ne pas faire de même pour la plateforme douanière quand nous aurons défini exactement ce que nous souhaitons en faire?   Après tout, l’Etat c’est bien nous, les citoyens non ??

 

La fin de la video est mise en musique avec un extrait de nos amis du voyage ‘’Sébastien Kauffmann’’ et ‘’Yorgi Loeffler’’ qui participent au prochain Festival de Jazz Manouche de Zillisheim... et qui seront ce soir à Dannemarie...…

REPONSE DU PREFET DU HAUT-RHIN 30/04/2014

Près de 400 élus et habitants de Bantzenheim et des environs avaient interrompu la circulation sur le rond-point situé à l'intersection entre la RD39 et la RD438, samedi dernier. Ils entendaient protester contre la décision du préfet d'installer sur leur ban communal une aire de grand passage pour les rassemblements estivaux de gens du voyage.

LIRE NOTRE ARTICLE

Le préfet du Haut-Rhin, Vincent Bouvier, répond aujourd'hui dans un communiqué transmis à la presse à ces interpellations:

"Le 26 avril, une manifestation a été organisée afin de protester contre l’éventuelle réquisition d’un terrain appartenant à l’état pour y installer une aire de grand passage pour les gens du voyage. Les propos retranscrits sur les banderoles des manifestants attaquaient l’état et ma personne en particulier, de sorte qu’il me paraît nécessaire de rétablir certains éléments de contexte et de préciser la situation dans le département du Haut-Rhin. "


Le représentant de l'Etat rappelle au passage le contexte législatif et plus particulièrement "La loi n° 2000-614 du 5 juillet 2000 relative à l’accueil des gens du voyage vise à encadrer le stationnement des gens du voyage en permettant à cette population non sédentaire de maintenir son mode de vie tout en conciliant les exigences liées à la sécurité et la salubrité publiques. Elle prévoit la mise en place dans chaque département d’aires permanentes d’accueil de gens du voyage pour les communes de plus de 5 000 habitants. Dans le département, on compte 12 aires d’accueil permanentes, portées principalement par les communautés d’agglomération ou les communautés de communes. Seules quelques collectivités n’ont pas encore répondu à leur obligation.

De manière complémentaire, pour permettre les déplacements des gens du voyage en grands groupes à l’occasion des rassemblements traditionnels et occasionnels, l’article 4 de la loi précitée prévoit la mise en place d’aires de grand passage, permanentes ou provisoires, spécialement destinées à répondre à ces besoins particuliers.

En 2010, une circulaire interministérielle rappelait, dans le cadre de la révision des schémas départementaux d’accueil des gens du voyage, la priorité donnée à la réalisation d’aires de grand passage. Le schéma départemental d’accueil des gens du voyage du Haut-Rhin, qui a été révisé en avril 2013 pour la période 2013-2018, prévoit l’implantation de deux aires, l’une au Nord et l’autre au Sud. "


Point sur le département du Haut-Rhin :

Le préfet dans son communiqué indique ainsi que "Généralement, les demandes de stationnement temporaire sont adressées aux maires et à mes services (bureau du cabinet), par les référents des associations de gens du voyage, notamment l’association « Action Grand Passage » afin de mettre en place un calendrier prévisionnel des arrivées pour la saison estivale. Ainsi, l’arrivée des premiers groupes dans le département est prévue pour la mi-mai et 25 demandes sont déjà parvenues aux services du cabinet. Or, à ce jour, aucune aire de grand passage n’a été réalisée. "
Il précise encore : 'Si dans la mesure du possible, les terrains mis à disposition pour ces grands passages doivent appartenir à l’état, d’autres terrains publics ou privés, avec l’accord des propriétaires, peuvent être envisagés pour accueillir les groupes. "

"Dès le mois de septembre 2013, j’ai organisé des réunions avec les présidents de collectivités concernées pour trouver des terrains correspondant aux critères requis par les textes (une surface de plusieurs hectares disposant d’une facilité d’accès à l’eau et à l’électricité). Les services de l’état ont recensé en parallèle l’ensemble des terrains disponibles au niveau état" souligne le préfet Bouvier.

Qui note toutefois : "A ce jour et malgré les différentes réunions et rencontres, aucune proposition de terrain n’e m’a été faite, ce pourquoi j’ai évoqué le 17 avril dernier la possibilité de retenir deux terrains appartenant à l’état, l’un à Sainte-Croix en Plaine, l’autre à Bantzenheim, tout en restant ouvert à toutes les propositions alternatives. Les services de l’état ont étudié la faisabilité de ces deux projets et ont pris en compte toutes les règles relatives à la protection de l’environnement et à la gestion des risques.

S’agissant d’une responsabilité partagée entre les collectivités et l’état, la réalisation d’aires de grand passage est impérative pour permettre de sanctionner le cas échéant les stationnements illégaux constatés notamment sur des terrains non adaptés (terrains de football, plaine sportive ou autre). Ainsi, en l’absence de terrain, je ne pourrai donner de suite favorable aux demandes des élus qui constateraient des stationnements illégaux sur leurs bans communaux. "

Bilan 2013

Le communiqué préfectotal se conclue sur un bilan 2013 des dispositions relatives à l'accueil des gens du voyage dans le département du Haut-Rhin: 
"Pour mémoire, en 2013, j’avais ainsi réquisitionné dans l’urgence deux terrains, l’un à Sainte-Croix-en-Plaine (terrain militaire de 6 hectares) et l’autre à Zillisheim (terrain appartenant pour partie à Voie navigable de France et à la commune) pour permettre l’installation des groupes qui s’étaient préalablement déclarés. En tout, plus d’une dizaine de groupes avaient séjourné dans le département pour des périodes allant d’une à quatre semaines. Grâce à l’engagement d’un médiateur dédié pour l’accueil des groupes, tous les stationnements ont fait l’objet d’un suivi précis et aucun trouble majeur à l’ordre public n’a été constaté. 
Fort de la mise à disposition de ces deux terrains, j’ai également donné suite à neuf demandes de mise en demeure de quitter les lieux suite à des stationnements illégaux Et début juillet 2013, au vu des troubles à l’ordre public causés par un stationnement illégal à Staffelfelden, j’ai sollicité l’appui de la gendarmerie pour déplacer le groupe vers une aire d’accueil permanente."
 

EXPO et enquête publique au programme - Un CLIC sur l'image pour l'agrandir: