Ottmarsheim: partageons demain
Ottmarsheim: partageons demain

 

QUAND RESPECTEREZ-VOUS LA LIBERTÉ 

DE PAROLE DES CONSEILLERS MUNICIPAUX ?

 

Il y a peu de temps, nous avons vécu une réunion de conseil municipal particulière. Certains pensent que la responsabilité de la clôture prématurée de cette réunion est mienne. Mais, se pourrait-il que mes questions dérangent monsieur le maire puisqu’il n’y répond pas. Pour être plus précis, il n’y répond pas parce qu’il refuse de les entendre. Et pourtant, l’article L. 2121-19 du Code général des Collectivités Territoriale est on ne peut plus clair : « Les conseillers municipaux ont le droit d'exposer en séance du conseil des questions orales ayant trait aux affaires de la commune. »

 

1 - En l’absence d’information, questionner reste légitime

 

En l’absence d’information/communication, de commissions dédiées sur les sujets d’importance tels les finances, l’urbanisme, l’économie, Octophonia, les séances du conseil municipal devraient être un lieu privilégié de débat et de fait, chacun doit pouvoir questionner et intervenir. Nous en sommes loin ! A quand le respect de la liberté de parole des conseillers municipaux ?

 

Voici quelques sujets dont les explications claires et précises restent lettres mortes avec, parfois, comme commentaires, ceux de Mr Behe : « il faut arrêter les conneries » , « c’est n’importe quoi » (cf video ci-dessus).

- qui est ce Mr Logel que l’on voit s’exprimer sur une vidéo autrichienne, visiblement au nom de notre commune ? A quel titre ? Mandaté par qui ?

- qui est le pseudo député Barthe que l’on voit également et qui semble être utilisé par Mr le maire et à quelles fins ?

- quel est le coût d’Octophonia ?

-  Fallait-il vendre ces terrains pour y réaliser ce quartier

éco-responsable, pour obtenir une comptabilité

équilibrée ? La vente nécessitant la validation du PLU ceci

explique ce prêt pour couvrir les dépenses…

1,4 million d’euros, une paille, une broutille pour Mr le maire…

 

2 -  Une débauche financière

 

- quel est le coût global (salaires, charges, équipements et fonctionnement) de la police municipale d’Ottmarsheim pour laquelle vient d’être voté l’embauche d’un 3ème policier  ainsi que les statistiques des délits dans notre village durant ces dernières années ?

- Quelle est l’utilité de ce prêt de 1,4 million d’euros qu’il a fallu voter l’autre soir et qui endette davantage la commune et ses habitants ? Que couvre-t-il précisément ? 1 400 000 € emprunté à 0,44 % au Crédit Mutuel font un « bonus » pour la banque, dont l’épouse du maire, rappelons-le, est vice-présidente d’une des caisses de Mulhouse !

-  quel est, en détail, le résultat des 2 appels d’offres de communication de 90 000€ ?

 

Comment ne pas s’interroger lorsque des sommes considérables sont investies dans des concerts presque inaccessibles à la population ?

 

3-  Un retour sur Hebdi et les accusations mensongères du maire

Dans sa dernière lettre ouverte, Mr le maire me rend responsable de communiquer et d’informer publiquement sur ses agissements, ce que je revendique bien volontiers puisque les faits cités sont avérés.

Il m’accuse à tort de vous avoir informés « sans recul, sans réflexion » via Hebdi « dans l’unique intention de salir son image, de lui nuire, de nuire à son épouse, à sa famille », écrit-il. Or, ce qu’il accuse d’être une publication sans déontologie ni éthique est, ne lui déplaise, la publication d’un lanceur d’alerte.

Alors, l’article du n° 110 page 12 d’Hebdi, « n’est-il « qu’un brûlot à charge dont la vocation est de nuire

en salissant un élu à quelques mois d’élections locales » ?

Qu’en pensez-vous, vous, habitants de notre village ?

 

Dans son droit de réponse, l’argumentaire de Mr Munck reste pauvre et les explications insatisfaisantes et ne sont aucunement des réponses au contenu de l’article, au mieux est-ce de l’ordre de l’excuse ou de la tentative de justification. Mais rien sur le fond.

 

4-  Une période critique car période électorale

 

Mr le maire me qualifie « de candidat de pacotille qui n’a pas fait preuves d’intelligence collective, limitant son rôle à celui de simple opposant ». Il a l’insulte facile et la mémoire courte : faut-il rappeler :

- les multiples plaintes à mon encontre classées sans suite ?

- les achats douteux de terrain (ceux des moines pour l’évêché, de son cousin par alliance…)

- son inaction lors de la fusion avec la M2A

- sa réussite formidable dans l’isolement du village

- la fréquence rarissime des commissions importantes dont celles des finances gérée par  Mr  Béhé,  (2 en 6 ans !)

- etc...

 

Comment ce maire peut-il éveiller les consciences des habitants d’Ottmarsheim alors qu’il a méprisé leurs intérêts au profit des siens. 

Sa litanie d’enjeux est pitoyable car il y manque quelques enjeux oubliés :

 

- Enjeu de reconnaissance sociale par des grands de ce monde qui a coûté de fortes sommes à la commune : voyages en Autriche,…

- Enjeu du don de la commune à M2A : s’il a défendu le rattachement, (dès le départ impossible) aux 3 frontières, il n’a donc rien fait pour empêcher la fusion avec M2A, il a été incapable d’imposer un règlement de la fiscalité des ménages décidée après la fusion ; résultat en 2018 + 250% de la part M2A. Bravo ! Evidemment rien en 2020 à cause des élections, mais en 2021, attention…

- Enjeu de flicage des habitants : 2, et bientôt 3 policiers municipaux, une Brigade de proximité qui nous échappe puisque sa compétence n’est pas la commune mais le canton. 32 caméras.

- Enjeu de respect de la démocratie en écoutant ce que nous opposants avons à exprimer, ce qu’il a toujours – ou presque – refusé. Les personnes qui ont assisté aux nombreux conseils municipaux en sont les témoins.

- Enjeu de respect du handicap, écrit-il : je pense qu’il parle ici, d’un employé communal handicapé qu’il a obligé a se défendre au Tribunal Administratif …

- Enjeu de stigmatisation des personnes bénéficiant des repas de la banque alimentaire.

La liste de ses enjeux est encore longue, et les vrais défis à venir, environnementaux, sociaux et démocratiques totalement occultés au profit entre autres d’obsessions sécuritaires…

Ces six années resteront pour nous une énorme perte de temps, un énorme gaspillage financier, avec pour principales victimes le village et sa population,

Les principaux gagnants sont dans le désordre, et entre autres ses amis, sa famille, l’ex-monarchie Habsbourg et le crédit-mutuel !

 

Il dit n’avoir jamais laissé un Ottmarsheimois sur le bord de la route sans lui prêter une oreille attentive, sans tenter de trouver des solutions dans des situations de conflits de voisinage. Il oublie son propre voisin qu’il a traduit devant les tribunaux en tentant d’abuser de sa position de maire. Toutefois, le juge ne s’y est pas laissé prendre.

Et les contre-exemples aux faits dont il se targue sont nombreux.

 

Ce mandat aura été financièrement et humainement, un désastre.

Nos concitoyens y ont été oubliés !

Son ambition déraisonnée (cf Octophonia…) l’a isolé tant de la population que de la classe politique.

Il dit renoncer (et c’est une excellente nouvelle) à se représenter, mais il aura à rendre compte de sa mandature.

Il soutient Mr Béhé. Mais ce dernier ne sera que l’exécuteur dévoué de la famille Munck.

Les consciences s’ouvrent enfin… À commencer par la déroute des conseillers qui composaient sa liste en 2014.

 

5 - Du côté de la M2A

 

Mr Munck aura été un artisan, par son inaction, de la fusion avec M2A.

Mr Béhé sera-t-il l’artisan de la fusion d’Ottmarsheim avec une autre commune ? Marc Munck le sous-entend, mais qu’en est-il réellement ?

À qui a-t-il décidé de « vendre » notre commune ??

 

6 - Du côté du service entretien de la commune (5 personnes)

 

- le maire a organisé un audit de ce service, au prétexte qu’une demande de renfort était souhaitée en raison de nombreux arrêts de travail.  Un audit pour examiner le fonctionnement d’un service de 5 personnes ?

N’y aurait-il pas une incapacité à gérer le personnel et une incompétence à régler des choses simples ?

- il souhaite par ailleurs, confier les travaux d’entretien à une entreprise extérieure ?

Etonnamment, ces méthodes semblent être bizarrement appliquées dans certains services du Saint Sauveur d’après nos informations ! Le malaise des employés municipaux est indéniable. Constatons le nombre de procédures judiciaires, la valse des employés, et l’incapacité à entendre et écouter le personnel !

 

7 - Et pour les prochaines élections municipales ?

 

D’après nos derniers renseignements, Mr Béhé devrait être secondé en la personne de Mme Munck, qui devrait activement participer à sa liste...  une manière pour la famille Munck de garder la main-mise sur le village... C’est dramatique !

 

Rappelons simplement qu’elle fut adjointe dans les deux précédents mandats et tenta en vain durant des mois de créer un pédibus pour les jeunes écoliers.

Idem, pour le « projet d’un fruit pour la récré » qu’elle s’est appropriée sans état d’âme alors qu’il revenait à une étudiante qui en attend encore les remerciements…

 

- Soutenir la candidature de Mr Béhé, 1er adjoint et bras droit

du maire, revient à approuver la gestion de Mr Munck car la ligne

politique restera identique.

 

-Soutenir Mr Béhé c’est avoir la certitude qu’il n’y aura pas

d’audit financier du mandat actuel !

 

8-Et pour ce qui concerne le crédo de mon équipe et nos priorités ?

 

Nous avons un énorme besoin de fraternité, d’entraide et de valeurs communes à défendre,

et partager.

Les égos, les intérêts personnels sont absents dans notre vision politique !

 

PRIORITÉS A :

L’urgence démocratique, l’urgence sociale et l’urgence environnementale…

Avec une démocratie participative 

 

pour mieux répondre aux besoins des Ottmarsheimois et leur donner les moyens de décider eux de leur avenir…

 

Créer un lieu de rencontre et d’échange : une maison du projet citoyen et maison des associations

Rétablir le dialogue /créer du lien social / réunions régulières avec la population

 

Mon cheval de bataille demeure la démocratie dans notre village. Car nous sommes un village !

- un village qui a le budget communication d’une ville de 40 000 habitants

- un village qui accueille une brigade de proximité de la gendarmerie nationale

- un village qui dispose d’une police municipale composée de deux et bientôt trois agents

(comme Pfastatt pour  9501 habitants au dernier recensement)

- un village où seront bientôt implantées 32 caméras.

 

Ottmarsheim serait-il devenu un haut lieu de la criminalité ?

Ottmarsheim est un village qui a besoin que l’on s’intéresse aux habitants par le biais de la démocratie participative, et par une gestion en « bon père de famille ».

 

Commissions municipales ouvertes à tous et partager et travailler avec tous les élus.                         

 

Soutenir tous les projets d’intérêt général : associatifs, de quartier etc…

Ils seront dotés d’un budget participatif.

 

Un projet humain : permettre un épanouissement culturel, éducatif, sportif harmonieux de nos enfants et tout faire pour que nos anciens puissent le plus longtemps possible participer, vivre et rester chez eux…

 

Un projet local de résistance à la régression actuelle. Nous y sommes, au pied du mur et nous devons préparer le changement de société pour permettre à chacun de vivre dans les meilleures conditions

Un projet ambitieux, et une vision commune :

Travailler sur une autonomie alimentaire, énergétique et créatrice d’emplois.

 

Merci à vous - Toute l’équipe     

 

À TRÈS VITE ET BONNES FÊTES DE FIN D’ANNÉE !  

 

ET TOUJOURS PLUS SUR    www.ottmarsheimoise.fr

 

Et FACEBOOK:  ottmarsheimoise.fr

                   

 

Ci-dessous nos questions qui demandent des réponses

                    lors du conseil du 28 Nov. 2019

                            LES 4 PAGES DU MAIRE        L'insulte,le mépris et le mensonge traduit!   

 

Le maire réclamait à son voisin 3000 € de dommages...

Mme, vice présidente de la Caisse de crédit mutuel St. Joseph de Melhusa