L'Ottmarsheimoise
L'Ottmarsheimoise

                                  VOEUX 2017 DE M.MUNCK                                          

 

Finalement peu de monde si l'on décompte les officiels invités 

 

 

 

- Les voeux politiques de M.Munck

- Les voeux de Fabian Jordan

 

 

René Danesi Sénateur, président des Maires du Ht Rhin

et ami d'enfance de M.Munck tous deux du village de Tagsdorf...

 

Soutient au candidat N.Sarkosy aux primaires de droite.

et maintenant FILLON. Nous n'avons pas tout compris mais regrettons clairement l'époque du Sénateur Lorrain...

 

À NOTER QUE NOUS SOMMES BIEN, AVANT L'AFFAIRE FILLON

 

Il annonce:

 

- des dotations en baisse, une  crise des finances publiques qui va durer quel que soit                           le nouveau  gouvernement         

  Cette situation va entrainer :

- des regroupement scolaires

- des regroupement de communes

- la diminution des inter-communalités

 

Il souhaite que les gens se comportent de moins en moins en consommateurs mais en citoyens envers la commune

(ne te demande pas ce que la commune peut faire pour toi mais ce que tu peux faire pour la commune)

Il se félicite de la création de la journée citoyenne par Jordan.

 

Il déplore que l'Alsace ait raté le coche de la fusion  (ET NOUS LA FUSION M2A)...

 

Il demande que le prochain gouvernement démantèle le grand Est. (ET NOUS ALORS QU'IL DÉMANTÈLE M2A et nous rende nos territoires).

Il revendique l'Alsace Alsacienne et la fusion des deux départements. 

 

Il donne des leçon sur l'élection présidentielle: il ne s'agit pas de voter contre comme en 2012, mais de faire le bon choix.

 

Il s'en prend aux médias.   

 

 

NOUS SOMMES DES RHÉNANS QUI N'ONT PAS LES MOYENS DE COMPRENDRE, MERCI DE NOUS AIDER AINSI MONSIEUR DANESI...

 

LAURA MILLION RÊVE, elle voudrait CHANGER LA POLITIQUE ;-))

Présidente du Comité BLM 2017 pour le Haut Rhin

BLM qui a fait 2,4% aux primaires de la droite et faisait bosser sa femme comme assistante ( voir MEDIAPART ci-dessou )

 

L’emploi « occupé » par Pauline Bruno Le Maire n'a guère laissé de traces

Sur les embauches d’assistants, un « black-out » a ainsi régné jusqu'en 2014, aussi bien sur leur identité que sur leurs salaires, fixés de manière discrétionnaire par les élus (limités à moitié de l'enveloppe à l'Assemblée quand il s'agit de proches). Bien avant « l’affaire Fillon », Mediapart a ainsi dévoilé l’emploi « occupé » par l’épouse de Bruno Le Maire, artiste-peintre et mère de quatre enfants, secrètement payée par l’Assemblée de 2007 à 2013 pour un temps plein, qui n'a guère laissé de traces. Comme Penelope Fillon, elle a d’abord contracté avec son époux jusqu’à la nomination de celui-ci au gouvernement, puis avec son suppléant, puis à nouveau avec son mari en 2012, sans qu’elle ait jamais songé – ni Bruno Le Maire – à mentionner ce job en interview. À l’époque, notre article n’a déclenché aucune enquête judiciaire, ni réaction au Palais-Bourbon, où l’idée de contrôler le travail des assistants n’a jamais effleuré personne.

CI DESSOUS FAITES CONNAISSANCE AVEC L. MILLION: VIDEO

 

 

 

ET,

 

Nous dénonçons depuis plusieurs mois la manière dont les logements communaux sont loués.