L'Ottmarsheimoise
L'Ottmarsheimoise

 

 Ottmarsheimoise.fr

- POUR UN SUD RHENAN FORT, DEMOCRATIQUE et PLURALISTE -

CITOYENNETE ACTIVE     16 rue du Rhin - 68490 Ottmarsheim
                                                SEPTEMBRE 2016                 

tél: 06 08 34 84 40 - courriel : info@ottmarsheimoise.fr    

                   

          CAHIER SPÉCIAL

 

Post-démocratie

Ce terme a été popularisé au début du xxie siècle par Colin Crouch.

Pour l'économiste Serge Latouche, la post-démocratie est une « fausse démocratie caricaturale manipulée par les médias et les lobbies, que nous connaissons aujourd'hui.

 

 

ESSAYONS ENCORE ET TOUJOURS

DE COMPRENDRE    WELCOME TO M2A

 

 SOMMAIRE :         

  • Entretien avec Pierre Freyburger (Alterpresse avril 2015) / page1
  • L’arrêté Préfectoral de fusion avec M2A – Point de situation de Bantzenheim –                                                                 Les recours et les gesticulations / page 2
  • Refus du débat démocratique par Marc Munck… / page 4
  • Ottmarsheim CM 26 mai : Stigmatisation des personnes en grande difficulté sociale / page 5
  • Et maintenant… Statuts COM COM« toilettés » charte de gouvernance M2A / page 6
  • Quelques brèves / page 8
  • Projet d’Association pour un Sud-Rhénan fort, démocratique et pluraliste/ page 9

 

 

ENTRETIEN AVEC PIERRE FREYBURGER (L’Alterpresse 68)

 ( Extrait, la totalité de l’article ici : http://lalterpresse.info/bienvenue-au-club-entretien-avec-pierre-freyburger/ )                                             

On ne présente pas Pierre Freyburger, figure de la vie politique mulhousienne et haut-rhinoise depuis 32 ans, qui a choisi tout récemment de se retirer de la vie politique.                                                                                

De son parcours riche et engagé (adjoint au maire de Mulhouse durant 18 ans, conseiller général...), de ses engagements et réalisations d’élu dans de nombreux domaines (insertion, habitat, politique de la ville, éducation, démocratie locale, militant du dialogue interreligieux, acteur de la reconnaissance de la communauté musulmane...) il paraissait intéressant de retenir ses analyses sur deux dossiers significatifs pour le contexte mulhousien, qui l’ont particulièrement motivé et qui restent d’une totale actualité. Nous convenons donc de conduire cet échange à partir de ses réactions à quelques mots clés :

Communauté d’agglomération (M2A):

Sur le fonctionnement et sur le rôle de cette institution qui regroupe 34 communes, soit près de 260.000 habitants, le tiers de la population du Haut - Rhin son opinion est tranchée : « Elle ne sert à rien »,   

«il y
a déficit démocratique », «aucune décision n’est prise là où elle devrait l’être », «les commissions et délégations sont toutes formelles », « arrangements entre quelques uns et absence totale de vision politique, de projet territorial pour l’agglomération », « opacité sur les chiffres » et Pierre Freyburger résume : « L’agglo c’est le lieu où tout le monde s’entend avec tout le monde ».

Il pointe particulièrement un fonctionnement conditionné par les méthodes de travail d’un président, Jean-Marie Bockel, qui «achète la paix sociale locale à coup de petits compromis politiciens » et «manquerait totalement de clarté et de projet »

Rien de très original, ni de très spécifique dans ce constat qui devrait pouvoir se transposer à nombre d’intercommunalités en France mais les développements et éclairages de Pierre Freyburger se font plus précis : la situation financière de l’agglomération est toujours peu brillante après l’épisode de fiscalité locale lié à l’attribution compensatrice de la taxe professionnelle instaurée lors de la réforme de cette taxe, finalisée sur la base d’une péréquation « injuste » entre communes de la M2A :
« communes riches avantagées au détriment de celles qui le sont moins ». Pierre Freyburger rappelle toutefois avoir conduit un contentieux sur ce sujet devant le tribunal administratif où il fut débouté.

Il rappelle le contexte de la constitution de la
M2A en 2010 pour sauver les transports en
commun à Mulhouse (SITRAM) après les
épisodes antérieurs d’un système qui
conduisit à vendre des bijoux de la couronne
(le siège de Soléa en l’occurrence) pour
assurer la trésorerie immédiate, puis le
rachat du dit-siège selon un montage
bancaire dont les coûts induits pèsent
toujours sur les finances de l’agglo...et les 20
millions d’euros attribués alors par l’Etat pour
constitution de la communauté
d’agglomération utilisés bien plus pour équilibrer les comptes que pour initier des politiques intercommunales.

Née sous ces auspices, rien d’étonnant que cette agglomération manque de « vision politique » et
 de  « stratégie de développement », de grands projets fédérateurs, voire structurants, pour ses 34 communes, comme le souligne Pierre Freyburger!

Ni que des dossiers importants reçoivent des réponses si médiocres, comme celui des liaisons navette avec l’aéroport Bâle Mulhouse, des actions poussives en faveur du développement économique, des déséquilibres commerciaux en défaveur de Mulhouse par rapport à sa périphérie...

Notre interlocuteur réaffirme quelques grandes priorités qui devraient, qui auraient dû, mobiliser l’agglo : 
 « périscolaire, dont cantines, et véritable harmonisation territoriale dans un domaine où les inégalités de couverture pour ces services vont du simple au double selon les communes, « développement d’actions à ce jour négligeables sur des axes de travail majeurs comme la transition énergétique et les énergies renouvelables », et il précise: « il suffit de passer le Rhin pour comprendre ce dont il s’agit » ! Il rappelle aussi les « grands » dossiers économiques qui ne doivent de fait rien à une action volontariste de la M2A (ouverture d’Ikea à Morschwiller, aménagement – possible mais loin d’être acquis – de la friche D.M.C à Mulhouse...).

Enfin il souligne que si « l’aménagement du parvis de la gare est la grande affaire »,  « c’est en fait de délocalisation/relocalisation locale qu’il s’agit et non de solde positif net d’activité ».                                  

Encore un déficit de vision prospective donc... et je me souviens que dans les commissions spécialisées de la Chambre de commerce, il y a quelques années déjà, que nombre d’entrepreneurs locaux exprimaient leurs doutes sur un effet miracle du train à grande vitesse quand toutes les villes de quelque importance, y compris dans la zone transfrontalière, accueillent le T.G.V !

Et Pierre Freyburger de constater que l’habitat et sa structuration sociale ne sont pas mieux pris en compte :  «déficit de construction de logements sociaux pour nombre de communes dans l’application des quotas d’habitat social prévus par la loi (N.D.L.R: les 20 et 25% prévus pour favoriser la mixité sociale). «difficulté et absence de volonté pour mettre en application un plan local de l’habitat sur la M2A qui est pourtant de la compétence obligatoire de celle-ci, et qui pourrait gêner les élus en infraction » ; il insiste sur « la quasi-inapplicabilité de documents technocratiques foisonnants et complexes » et sur des
« communes plantées et planquées », comme sur « l’utilité toute théorique du diagnostic territorial établi tous les 5 ans » pour corriger ces inégalités territoriales, ce déficit de mixage de populations.

                                                                                          Propos recueillis par Christian Rubechi (avril 2015)

 

L'ARRÊTÉ PREFECTORAL DE FUSION AVEC M2A – POINT DE SITUATION DE BANTZENHEIM – LES RECOURS ET LES GESTICULATIONS

- Monsieur le Préfet du Haut-Rhin a publié son arrêté final pour la fusion vers M2A le 15 juin, plus tôt que prévu d’ailleurs ( avant les congés d’été, ça passe mieux c’est certain)…

Avec nos amis du collectif des Citoyens et Élus de la Bande-Sud Rhénane nous sommes sur le pont depuis octobre dernier… Nous avons tout suivi depuis le début sur les 6 villages de notre  Com Com.

Nous connaissons mieux que quiconque les méthodes utilisées pour nous tromper…

Long combat pour pas grand chose pourrait-on dire. Beaucoup de temps perdu, beaucoup de fatigue.

Nous sommes tous fiers du combat mené, c’était le bon, pour et avec les habitants. Nous avons pu constater que chez nous aussi, la Post Démocratie faisait des ravages. Jusque-là, les communes rurales étaient encore épargnées mais avec la fusion de ces communes à des intercommunalités plus importantes, nous sommes touchés de plein fouet par ces pratiques politiciennes. Le tout est de savoir si nous sommes prêts à l'accepter et à baisser les bras face à ces maires pensant avant tout à leur carrière politique et ce au détriment des habitants qui les ont élus.

Notre conviction de s'organiser contre des intérêts personnels qui font que notre région est à la veille d’un pillage orchestré par « nos élites », est grande. Notre volonté de retour à une véritable démocratie à l'écoute de l'ensemble de la population continue de nous guider. C'est encore possible mais pour cela, il faut que l'ensemble des personnes de bonne volonté disposant d'un peu de temps libre et désirant s'investir s'associe. Nous y reviendrons en dernière page.

 

- Point de situation de Bantzenheim publié par la majorité du Conseil Municipal (07.04.2016)

(voirhttp://www.ottmarsheimoise.fr/info-bantzenheim )  qui a énuméré toutes les actions entreprises par eux pour ne pas entrer à M2A. Et leur constat, que voici, est sans ambiguité :

« Sachez que la Communauté de Communes Porte de France Rhin Sud n’a pas cherché de consensus pour trouver une autre alternative au projet de schéma départemental de coopération intercommunale avec M2A ; les jeux sont faits depuis longtemps et arrangent les élites de la communauté, malgré les gesticulations de quelques maires. »

Cette conclusion reflète absolument la réalité. Pire, nous avons été trahi par ceux que nous pensions être des nôtres. Le pillage de notre région a été organisé avec la complicité d’élus locaux. Le budget de notre Com Com 7 millions d’euros par an, 42 millions par mandat représente le budget d’une ville de 30000 habitants alors que nous ne sommes que 7500 sur ce petit territoire. Cette richesse c’est nos aînés et nous qui avons participé à sa formation. Combien d’entre nous ont durement travaillé dans ces usines ? Qui subit le risque chimique ? NOUS, pas les Mulhousiens. Eux bénéficient des infrastructures urbaines et du Tram, qui sont un gouffre financier et dès le 1er janvier 2017 nous allons prendre en charge une partie de la dette (cf. article ci-dessous et la dot de 7 millions) et ce sans équivalence aucune. Et nos élus ?

Martine Laemlin qui jurait lors de la réunion publique de Chalampé, ne pas être en position éligible, est Conseillère Régionale.

Marc Munck, selon ses propres dires à un membre du collectif, sera début 2017 Conseiller Départemental lorsque O. Becht aura donné sa démission pour se lancer à l’assaut de la capitale et du parlement.

Jean-Luc Vonfelt qui clamait il y a encore peu : « si il le faut nous irons au Tribunal » sera lui, toujours selon les dires de son collègue Munck candidat au poste de vice Président M2A, simplement...

Nous publierons le moment venu le montant des allocations correspondant à ces fonctions cumulées. Pourquoi voulez vous que M. Munck choisisse autre chose que M2A , son « Cher ami Olivier » comme il aime à le qualifier y est 1er vice Président et devrait lui céder sa place de conseiller départemental se présentant lui dans la 5e circonscription du Haut-Rhin à la députation.(http://www.arlette-grosskost.com/15-a-l-assemblee/articles_419_legislative-becht-en-lice-dans-la-5e-circonscription )

5 Conseils Municipaux sur 6 ont clairement dit non à M2A, ainsi que le Conseil Communautaire et pour quel résultat ? Pensez-vous sincèrement que les 5 maires ont respecté le vote de leurs conseils et la confirmation de ce « NON » par la population lors des réunions publiques ? Ont-ils réellement agi en ce sens ? DÉNI DE DÉMOCRATIE DONC ?   Et bien NON, pas pour certains !

 

- Les recours et les gesticulations menées par quelques maires n'avaient qu'un seul objectif : Faire croire qu'ils faisaient de leur mieux pour défendre les intérêts de la population. Il ne s'agissait que d'une stratégie de communication tout en menant en coulisses (à moins de penser que cela soit de l'incompétence totale) un pilotage très fin. Les exemples sont nombreux, nous les avons évoqués dans nos précédentes lettres, le dernier étant que 3 Maires ont déposé conjointement devant le tribunal administratif de Strasbourg un recours contre l’arrêté préfectoral de mars 2016 envisageant notre fusion avec M2A. En fait, ce recours contre le projet c'est comme le dit l’expression : « de la poudre aux yeux ». La cohérence aurait voulu, que, par la suite, tout soit mis en œuvre pour proposer une alternative crédible respectant la procédure et dans l'éventualité d'un entêtement du Préfet de s'opposer à l'arrêté final. Il n'en est rien mais, bizarrement, Marc Munck ne le voit pas ainsi. Il a annoncé en Conseil Municipal que’‘pour rester cohérent’’ avec ce qu'il avait annoncé au départ il ne fera plus de recours !!!  

(CM du 30 juin 2016 point Divers)

 

Nous n’acceptons pas cette annexion dans sa forme actuelle et négociée entre bons amis sans que personne jamais ne soit informé…Chalampé et Bantzenheim, encore et toujours courageux devraient eux faire recours contre l’arrêté final même si le résultat n’est pas garanti, montrer que l’on résiste est primordial.

 

 

REFUS DU DEBAT DEMOCRATIQUE PAR MARC MUNCK… 

 

Alors que la France était sous la menace terroriste et l’ordre public perturbé quotidiennement par des casseurs,

M. Munck a trouvé adéquat de régler ses comptes avec l’un de ses opposants politiques, en déposant plainte pour injures publiques et faux et usage de faux. Il a estimé qu’écrire « l'intégration au sein de M2A était du vol qualifié » et qu'il « brassait de l’air » (N.D.R.L. : publié sur l’Ottmarsheimoise.fr) constituaient une injure à son encontre. Pour le faux et l'usage de faux, le pastiche de la charte graphique de la lettre d'information avec l'ajout d'un bisounours qui, pourtant, ne laissait planer aucun doute sur l'origine de l'émetteur, aurait, quant à lui contrarié son équipe. A bout d'argument pour justifier son inertie dans la fusion M2A, les procès qui s'accumulent, son manque de transparence et les dépenses en forte augmentation pour la communication institutionnelle ou plutôt la valorisation de son ego, il refuse toute critique et tout compromis. Il cherche par tous les moyens à nuire à ses détracteurs. Quel procédé honteux ! De plus, il méconnaît les jurisprudences européennes et nationales en matière de liberté d'expression « politique ». Encore si ce n'était que cela. Il ignore les rapports gouvernementaux, le droit d'information des conseillers municipaux, il déforme les faits pour légitimer son action, il ne respecte pas ses engagements devant les institutions (cf. son engagement devant la Commission d'Accès des Documents Administratifs (CADA) de communiquer des documents) et j'en passe... Si il était serein, il serait transparent, il accepterait le débat et aurait du respect pour ses opposants. ( http://www.ottmarsheimoise.fr/avis-cada/ )

A titre personnel (Yves Schmitt), je le suis. Je ne cache rien, y compris quand les décisions me sont défavorables et je motive, toujours, mes points de vues avec des documents publics et non par des vérités qui sortent uniquement de mon esprit. Il me semble, M. Munck, que certains faits établis mériteraient une vraie justification légale de votre part pour être légitimes et exempt de critiques :

- Pourquoi la distribution de la promesse de foi de votre liste pour les élections départementales, mi-janvier 2015, a été effectuée par le policier municipal (Aucune explication formulée lors du CM 24.09.2015) ? L'utilisation d'employés communaux dans un but électoraliste est-elle permise ?

- Dans le même ordre d'idée, comment avez-vous pu vous octroyer la salle des fêtes pour une réunion publique à caractère politique en étant partie intéressée ? Nous parlons, toujours, des élections départementales de 2015 et toujours pour la liste dont vous faisiez partie. La salle pour cette réunion qui s'est tenue, le 17.02.2015, hors campagne officielle, a été préparée par un agent communal et probablement nettoyée par les services communaux. Ces prestations sont inhabituelles et le règlement intérieur de la salle exclut, pourtant, la mise à disposition aux syndicats et associations à caractère politique. D'ailleurs, dans ce cadre, votre délégation est limitée par l'article L. 2144-3 du Code Général des Collectivités Territoriales. Se fixer la gratuité de la salle n'est pas conforme. Cette décision appartenait au Conseil Municipal (Question écrite Sénat n°07835).

- Pouvez-vous nous expliquer, dans quelles conditions la fille de votre adjoint, a bénéficié de l’un des plus beau logement communal ? Est-il réservé aux familles de la Nomenklatura locale ? (Demande d'explication vaine lors du CM du 24.09.2015) ?            

De plus, à ma demande d'un état des lieux des logements communaux, de leurs occupants et des conditions dans lesquelles s'exerce la location, vous aviez différé la réponse à l'analyse du budget. Près de 6 mois plus tard, et malgré cela, le budget est passé et aucune communication !!!

- Comment pouvez-vous défendre et voter une subvention importante pour l'anniversaire d'une association, l'ARAO (CM du 29.4.2015), alors que, selon vos dires, vous en êtes membre (CM du 24.09.2015 au cours duquel vous y précisez être membre avant de vous rattraper et d'indiquer que c'est votre femme). Vos liens de proximité avec celle-ci sont connus ; D’ailleurs, n’aviez-vous pas une place réservée, à titre personnel, lors des concerts « anniversaire » ?

En parlant de l'organisation de ces derniers, l'implication du Point I a été très importante et ne s'est pas simplement limitée à la tenue de la billetterie votée à titre gracieux lors du CM du 25.06.2015. Depuis quand les employés communaux peuvent-ils travailler quasiment à temps plein durant plusieurs semaines au profit d'une association allant jusqu'à s'occuper des invitations et de la programmation des concerts ? Vous aviez indiqué lors d'un CM que ce temps serait défalqué de la subvention accordée mais qu'en est-il ? Est-ce pour cela que vous souhaitez, à tout prix, conserver la gestion du tourisme ?

Sur quelle base légale, avez-vous privatisé la sécurité de l'ensemble du village lors de l'été 2015 (CM du 29.04.2015 page 30 – intervention de M. BEHE) avant de vous rétracter en indiquant que celle-ci s'est limitée aux bâtiments communaux lors du CM du 24.09.2015, le contrat terminé. Mensonge ! Ce volte face est plutôt à rechercher du côté de la demande d'explications de la Préfecture courant juillet. La société SECURITAS a bel et bien assuré la surveillance de toute la commune conformément à l'intervention de M. BEHE du mois de juin. Et pour cet été, vous vous êtes abstenus de toute annonce mais qu'en est-il ? A priori, vous avez renouvelé l'engagement d'une dépense publique avec une société de surveillance. Vous êtes-vous limité, strictement, à ce qui est prescrit par le Code de Sécurité Intérieure ou juste en façade ?

Tous ces points sur video CM du 24/09/2015 ici 

http://www.ottmarsheimtv.fr/VOD/Conseils_Munipaux/Conseil-Municipal-24-septembre-2015-2-iFtYvEAHjz.html   

 

 

       OTTMARSHEIM - CM DU 26 MAI 2016 

       STIGMATISATION DES PERSONNES EN                                            

                                                                 GRANDE DIFFICULTÉ SOCIALE 

 

  Indécente récupération politique et ça fonctionne auprès de ses conseillers.

 

 

Personne ne connaissait vraiment Marc Munck jusqu’à présent, petit à petit nous découvrons le personnage.

Allant toujours plus loin dans sa volonté de dénigrer les sujets abordés par l’opposition qui gêne sa stratégie de communication, il se lâche lors du CM du 26 mai.

Nous avions dans notre dernière lettre d’info signalé l’énorme augmentation de nourriture distribuée (34 % de plus sur une année, total 5,9 tonnes) par la banque alimentaire du Haut-Rhin. Nous l’avions fait dans le but unique de sensibiliser nos concitoyens à la situation réelle de la précarité autour de nous en espérant une prise de conscience et une recherche commune de solutions pour travailler à une amélioration.

Nous mettions en balance cette situation face au budget accordé à la communication de notre village dont le coût explose.

Le Maire a répondu, lors du Conseil Municipal, en montrant des photos du contenu d’une poubelle du village proche du lieu de distribution de nourriture de la banque alimentaire. Il a annoncé que des légumes distribués y auraient été retrouvés. Le chiffre ne nous a pas été communiqué mais nous estimons qu’environ 80 à 90  personnes bénéficient de cette aide. Si une ou deux personnes se sont débarrassées de légumes ce n'est, probablement, pas pour gâcher de la nourriture. Il est reconnu que certaines personnes en grande difficulté sociale ne savent pas les cuisiner. Les restos du cœur organisent à cet effet dans les grandes villes des cours de cuisine. Au lieu de stigmatiser,  M.Munck et son équipe feraient mieux d'essayer de comprendre. Nous pourrions trouver des solutions et pourquoi ne pas conseiller la mise en place de distribution de produits adaptés. Ces méthodes sont juste inadmissibles. Quel objectif poursuivait M.Munck en montrant ces photos ? Est-ce cela sa conception de la solidarité ? Au vu de ce comportement, il y a lieu de penser que son observatoire de la précarité créer en début de mandat n'est, une fois de plus, que de la communication.

 

Extrait vidéo CM du 26-MAI-2016 Ottmarsheim et sur :

http://www.ottmarsheimoise.fr/faisons-les-poubelles/

 

 

ET MAINTENANT… STATUTS « TOILETTÉS » DE LA COM COM ET CHARTE DE GOUVERNANCE AVEC M2A

                                              

- La présentation des statuts « toilettés » de la communauté de communes Porte de France Rhin Sud (CCPFRS) avant annexion, selon l’expression du maire Marc Munck, s’est faite en toute quiétude, en conseil municipal (cf. l'alsace du 11/06).

Nous dirons normal puisque les conseillers « bisounours » étaient entre eux; les 3 conseillers de l'opposition étant absents excusés.

D'ailleurs, il est dommage de constater que la démocratie est telle en France que 386 voix (203 pour la liste de WADEL "Rassembler, écouter et agir" et 183 pour la notre "Citoyenneté active") contre 459 (1465 inscrits) laisse seulement 4 sièges sur 19 à l'opposition. Comment voulez-vous que l'ensemble des électeurs soit entendu avec une telle représentation. Cela est d'autant plus difficile que M. Munck est à 1000 lieues d'être quelqu'un d'ouvert et acceptant la polémique politique allant jusqu'à saisir la gendarmerie (cf. article ci-dessus).

Le débat constructif et les compromis étant impossibles avec cette équipe (cf. observations formulées lors du CM du 21/01/2016 concernant le faux pole santé), nous ne voyons plus l'intérêt de débattre lors des CM. Nous continuerons de vous informer de la vision très particulière de l'équipe municipale en matière de gestion communale (projets montés à l'envers, ressources financières et humaines utilisées abusivement ou inadaptées à notre commune, gestion des biens communaux par connivence...) et encore nous ne savons pas tout puisque M. Munck ne respecte pas notre droit d'information en tout ce qui concerne les affaires communales et manque de transparence.

 

Dans ce même article (cf. l'alsace du 11/06), M Munck se réjouit « Et une bonne nouvelle, la suppression du fonds de péréquation intercommunale » en rappelant qu’en 2016, 299 519 € ont été prélevés sur le budget de la commune au titre de ce FPIC.

Le FPIC consiste à prélever une partie des ressources de certaines intercommunalités et communes pour la reverser à des intercommunalités et communes moins favorisées. Si nous ne la payons plus, ce n'est que la confirmation que le mariage avec M2A abaisse notre potentiel financier par habitant.  Il avait au moins le mérite d'être chiffrable. Ce ne sera pas le cas des millions qui vont être engloutis par l'ogre M2A sans réelle répercussion au niveau des services offerts à nos communes. Déjà en cache-misère, les taxes communales ont été abaissées afin de neutraliser la pression fiscale... Cela veut dire plus d'argent vers l'intercommunalité (M2A) et moins pour la commune directement. Cela ne durera pas tout comme l’augmentation de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères qui sera lissée sur 5 ans. Comme nous l'écrivions précédemment, il ne faut pas plonger la grenouille dans l'eau bouillante mais plutôt augmenter la température de l'eau progressivement mais au final, ce sera hausse, hausse et "rehausse" de la pression fiscale au fil des ans.

D'autres se félicitent de l'installation de la fibre optique actée par M2A. Il ne faut pas croire qu'il s'agit d'un gain obtenu grâce à cette fusion. Ce n'est rien d'autre que l'application du "Plan France Très Haut débit" ayant pour objectif de couvrir l’intégralité du territoire en très haut débit d’ici 2022 sauf que le raccordement dît "vertical" (partie privée) n'est pas acquis pour tous. A l'heure actuelle, aucune obligation de raccordement des maisons individuelles préexistantes par les opérateurs :  

http://www.arcep.fr/uploads/tx_gspublication/synth-cp-orientations_ARCEP_raccordement-final-FttH-fev2013.pdf   

Si vous êtes dans ce cas, vous pourrez dire que vous avez la fibre qui passe dans la rue sauf qu'il vous faudra trouver un opérateur prêt à vous raccorder et à vos frais et encore ce sera un moindre mal si vous le trouvez !!!

Merci donc aux maires qui ont préféré privilégier leurs intérêts personnels, leurs rancoeurs et leurs ego plutôt que de trouver un compromis à la majorité qualifiée entre les 6 communes pour nous proposer un projet cohérent, privilégiant des projets ruraux aux bénéfices de notre population plutôt que d'offrir une dot de 7 millions d'euros sous forme de transfert de dettes par habitant et probablement, bien plus dans les prochaines années sans amélioration majeure des infrastructures pour nos communes...

Bonne nouvelle… M2A a confirmé que nous bénéficierons d’un tarif privilégié au zoo de Mulhouse !!!

 

 

 

   - La charte de gouvernance M2A est disponible sur : http://www.ottmarsheimoise.fr/gouvernance-m2a/

 

Comment la Com Com qui va disparaître peut-elle négocier à notre place ??

QUI SONT LES VRAIS AUTEURS DE CETTE CHARTE ??

Concernant le préambule tout d’abord, il fait la liste de tout ce qui est censé nous rapprocher, dénommé : les enjeux communs c’est en fait du grand Bla Bla n’ayant rien à voir avec nos réalités quotidiennes, il eut été plus simple de faire la liste de ce qui nous sépare en fait.

Pour finir on nous parle de valeurs partagées et là c’est le summum de l’absurdité, normal ils ne peuvent pas nous promettre les infrastructures urbaines donc ils tentent de noyer le poisson.

M. Munck a fait voter cette charte de gouvernance, par le CM d'Ottmarsheim, sans le préambule. C'est vous dire qu’il n’a aucune importance.

Celle-ci, signée et soi disant « négociée », précise que la question de la fiscalité des ménages sera étudiée après la fusion. Nous ne représenterons alors plus que 6 voix sur 96. Nous subirons donc ce qui nous sera imposé par l’actuelle M2A tout simplement.

Sachez également que le projet de passage de la Communauté d’Agglo à la Communauté Urbaine est bien réel et sous peu. Cela aura pour conséquence le transfert d'autres compétences et bien entendu, des ressources communales vers l'intercommunalité transformant, ainsi, les communes  en quasi coquille vide.

NOUS NE SOMMES PAS DUPES…

Pendant ce temps, la priorité de M Munck est de se voir déléguer le tourisme « local »par M2A. Sérieux, le tourisme !!! En réalité, que cherche-t-il ? Craint-il que l'Abbatiale ne soit pas valorisé à la hauteur de l'importance qu'il lui accorde ? Encore une fois, nous ne pouvons que constater la disparité entre les besoins réels des Ottmarsheimois(e)s et les siens. En plus, il y a lieu de se demander si le tourisme « local » ne serait pas mieux valorisé au sein des offices de M2A qui doivent attirer beaucoup plus d’usagers.

 

 

QUELQUES BREVES                     

 

     - Petit retour en arrière sur les élections départementales et leurs promesses 

 

                    Lettre,  Info et News !

 

   ON NOUS PRENDRAIT

 POUR DES

  BISOUNOURS ?

   

     L’UNION POUR L’ALSACE QUI GAGNE

 

3. Favoriser la création de 1000 emplois nouveaux sur la zone Porte Sud de PSA

 

Pourquoi ? Parce que nous avons besoin plus que tout de création d’emplois nouveaux pour nos jeunes. Les collectivités locales ayant racheté des bâtiments et terrains libérés par Peugeot sur lesquels il est possible désormais d’accueillir des entreprises nouvelles.

Comment ? En implantant, par une vaste action de prospection nationale et internationale, des sous-traitants de PSA mais aussi des entreprises qui ne dépendent pas du secteur automobile.

Quand ? A partir de 2016

Comment financer sans augmenter les impôts ? La société patrimoniale qui gérera cette nouvelle zone d’activité économique est déjà en cours de création et les fonds sont disponibles. Pour aller chercher de nouvelles entreprises, il faudra utiliser les différentes agences économiques alsaciennes en optimisant leurs moyens sans forcément engager de nouvelles dépenses.

 

    IL S’AGIT DE L’UNE DES NOMBREUSES PROMESSES NON TENUES DE L’EQUIPE BECHT/MUNCK AUX DERNIÈRES DÉPARTEMENTALES. 

MAIS OÙ SONT DONC PASSÉS CES 1000 EMPLOIS NOUVEAUX ??                                                                  

IL SEMBLE QU’AUJOURD’HUI IL SUFFIT DE CROIRE QUE ÇA VA ARRIVER POUR EN FAIRE UNE PROMESSE ÉLECTORALE…

BEN VOYONS, QUELLE ÉPOQUE !     

                                                Le tout ICI : http://s566353767.onlinehome.fr/6-propositions-economie-emploi/  

 

 

 

- 200 000€ c’est donc le budget alloué pour la Communication sur 4 ans, à cela se rajoute 2 personnes qui y travaillent à temps plein actuellement ; Il s’agit d’un budget Com d’une ville de 12 000 habitants au moins. En ces temps de vaches maigres, est-il bien raisonnable de débourser autant et surtout pourquoi ? Quel est le bénéfice direct pour Ottmarsheim ??  Il s’agit en fait vraiment d’un budget de l’inutile, prenons par exemple ce film censé nous expliquer le Plan Local d’Urbanisme et l’attractivité locale, on y fait intervenir des drones survolant la monotone plaine agricole des alentours en hiver. Franchement, c’est justement du style Waterloo Morne Plaine…  Que dire des élus locaux, toujours les mêmes interviewés et transmettant leur froideur austère. Pour un film destiné à attirer également 500 nouveaux habitants dans les prochaines années ce n’est guère enthousiasmant… (https://youtu.be/gbKlxAx6Dlo)

La mise en œuvre et l’élaboration de la Propagande locale est exécutée par une personne embauchée pour l’année au moins. Cette personne  participe également activement au comité de soutien haut-Rhinois de BLM, (Bruno Le Maire), comité mis en place entre autres par Mr Becht notre Conseiller Départemental pour quelques mois encore…

On reste entre amis, le Zama Lawa (vivre ensemble) est ainsi plus facile à supporter… https://www.facebook.com/BLM-Haut-Rhin-1604041926551221/?pnref=story

Le budget Communication permet à M. Munck de faire sa promotion et de laisser penser qu’il est le meilleur gestionnaire jamais vu à Ottmarsheim alors que dans les faits, il n’y a aucune amélioration.

 

- Beaucoup plus préoccupant est la gouvernance mise en place par le Maire, il est loin le temps où l’on pouvait espérer « construire ensemble » En réalité, peu de gens participent aux décisions, lui, la Directrice Générale des Services et tout au plus un ou deux autres élus.

Nous ne pouvons que constater une méconnaissance des réalités et de l’histoire locale qui entraîne une perte de temps et d’argent public. L’exemple récent du dénommé abusivement Pôle de Santé avorté alors que toute l’opposition avait mis en exergue les incohérences du projet, décrédibilise totalement cette équipe dirigeante restreinte incapable de monter un dossier cohérent si il n’est pas délégué totalement à des spécialistes (comme par exemple le Plan Local d’Urbanisme)… 

Elle est surtout incapable de se poser les vraies questions et de se remettre un tant soit peu en question. Droit dans leurs baskets, lorsque ça ne fonctionne pas comme prévu on s’en sort toujours par une pirouette censée démontrer qu’en fait leur vision était la bonne…

 

- Nous avions déjà fait état de l’ambiance désastreuse au sein de la Mairie, elle gagne maintenant

les élus de la majorité Munck.  Lors d’une commission récente à laquelle des personnes extérieures étaient invitées, ceux-ci ont ouvertement fait état des difficultés grandissantes qu’ils avaient, dues à cette fameuse gouvernance Munck.

Il est, également, de notoriété publique que ce Maire ne s’entend vraiment qu’avec peu de ses collègues de la Communauté de Communes et que sa crédibilité est au plus bas. Afin de vous faire votre propre avis sur la cohérence de M Munck, vous pouvez visionner l'extrait du conseil communautaire de mars 2016 – délibération concernant l'adhésion au syndicat mixte du port ayant trait à la gestion/exploitation du port suivi par l'élection du représentant Com Com, disponible sur Youtube, notamment de 4mn35 à 6mn10

 

 

Avec peu de moyens mais pour vous et également l’Histoire de notre Sud Rhénan nous sommes bien décidés de continuer à rendre compte de ce que nous savons et observons.

 

Merci de votre soutien.

 

 

 

 

NOUS ENVISAGEONS LA CREATION D'UNE ASSOCIATION LOI 1901 afin d'amplifier le mouvement insufflé à l’occasion du collectif :

 

Avec la mise en place de la loi NOTRe, nous avons pu constater que chez nous aussi la Post-Démocratie est bien en place. Sommes nous prêts à l'accepter et à laisser faire ces élites qui recherchent avant tout leurs intérêts personnels et qui n'écoutent plus les citoyens que nous sommes ? Si votre volonté est de revenir à plus de démocratie, que vous souhaitez que notre territoire puisse s'exprimer au sein de M2A et envisager le moment venu une sortie, manifestez-vous. Cela sera compliqué mais pas impossible. Nous invitons donc toute personne, disposant d’un peu de temps libre et désireuse de s’investir, à nous rejoindre. C'est dans la pluralité que nous pourrons agir au mieux pour l'ensemble de la population.

 

Associons-nous afin de pouvoir défendre nos intérêts face à l’Ogre MULHOUSIEN et ses ALLIES actifs ou passifs :

 

 

NOM

 

PRENOM

 

ADRESSE

 

 

 

courriel :

 

téléphone :

 

observations :

 

 

Votre bulletin est à nous retourner à :

 

L’OTTMARSHEIMOISE.FR

POUR UN SUD RHÉNAN FORT, DEMOCRATIQUE ET PLURALISTE

16 rue du Rhin

68490 Ottmarsheim

    

ou par courriel à :

 

info@ottmarsheimoise.fr  

 

 

Ci-dessous le Pdf du cahier spécial (pour impression).

 

ICI

le résultat final des gesticulations de certains de nos élus.  

 

LES BISOUNOURS S'EXPRIMENT                              CHALAMPÉ - 8 DEC 2016